Une grande nouvelle et beaucoup de merci

Nous sommes très heureux d’annoncer que l’installation de notre première ferme florale va pouvoir commencer lundi 29 avril sur les toits-terrasses de l’Hôpital Robert Debré, à la Porte des Lilas (Paris 19e). Beaucoup savent à quel point cette nouvelle est importante pour nous. 

Nous remercions en premier lieu l’APHP pour nous accorder leur confiance pour que ce projet innovant puisse voir le jour. Nous remercions tout particulièrement Sonia Bernicot , Directrice Logistique et Hospitalité de l’Hôpital Robert Debré, et Stéphane Poignant, Directeur des Investissements et de la Maintenance, pour avoir coordonné les longues discussions techniques et juridiques autour de ce projet malgré un emploi du temps chargé. Notre souhait est que dans quelques années, ce type de partenariat puisse apparaitre comme une évidence.

Nous avons été accompagné par la couveuse-lab BGE pour nous préparer au mieux à la création et à la gestion d’une entreprise. A ce titre, nous remercions très chaleureusement toutes les équipes et les autres couvés pour ces mois passés ensemble, riches en partage et en soutien de toute sorte qui ont souvent été précieux. Merci en particulier à Chloé Avella qui a accompagné la naissance du projet dans un esprit toujours optimiste et constructif. Ce sera un honneur de voir un jour notre carte accrochée sur le big board !

Pour le dossier Parisculteurs, nous remercions ceux qui ont très gentiment donné de leur temps pour ce projet : Anna Six pour ses conseils et ses dessins, Marie Marotel et Antoine Jean de Funny Bones pour la mise en page des supports, et bien sûr Anne et Jean-Paul Ribes à qui nous devons beaucoup (nous vous en reparlerons dans un prochain billet). 

Nous pensons bien évidemment à tous ceux que nous avons le plaisir de côtoyer ces dernières années et qui ont partagé avec nous leur passion du végétal : toute la fine équipe des Culteurs, première promotion SIL Agriculture Urbaine, les toujours adorables jardiniers de l’Ecole du Breuil, le passionnant Xavier Mathias, et la défricheuse Nadine Lahoud. Et nous ne pouvons pas ne pas penser à Jean-Luc Picart : son savoir, son humour et ses chemises improbables nous manquent beaucoup. 

L’aventure a commencé grâce à Nathalie Campion, la Madame Fleur de notre promotion, qui nous a sensibilisé aux problématiques de la filière horticole et qui nous a convaincu de l’évidence de développer des fermes florales en ville. Nathalie est repartie pour le moment travailler à Bruxelles : nous espérons que tu seras fière de notre première ferme florale urbaine. 

Enfin, nous tenons à remercier vivement la Mairie de Paris et l’équipe des Parisculteurs. Il est certain que ce projet n’existerait pas sans vous. Tout n’a pas été simple, nous avons connu bien des déconvenues, des obstacles juridiques, techniques ou administratifs. Mais vous avez toujours été présents pour nous aider et trouver des solutions. Quand on fait quelque chose, rien n’est jamais évident ni parfait : au moins vous avez eu ce courage de faire, de donner une chance à une nouvelle entreprise portée par deux jeunes jardiniers novices mais passionnés, et nous ne l’oublierons pas. Un très grand merci donc à Mme Pénélope Komitès, adjointe chargée (entre autres) des Espaces Verts et de l’Agriculture Urbaine, à Jacques-Olivier Bled qui porte le programme Parisculteurs, et pour finir les indispensables et très motivés Léon Garaix, Martin Aubel et Sébastien Courthéoux. 

Tran-Phi et Félix, le 26 avril 2019

Laisser un commentaire